Le Collectif

« La Main, premier outil de l’Homme, véhicule des valeurs
fortes comme le travail, l’adaptation et la polyvalence.
Symbole de lien social, base de tout savoir-faire,
elle est l’outil indispensable à l’Homme dans son évolution. »


Qui sommes-nous ?

Aujourd’hui beaucoup de jeunes artistes et créateurs professionnels dépourvus de lieu de travail doivent trouver des solutions afin de pratiquer leurs activités, mais sans aucun moyen de financement, les lieux dédiés (ateliers, studios, salles de répétition…) étant hors de portée financière et inadaptés à l’accueil de ces intervenants.

Phénomène de plus en plus courant, la conquête d’espaces délaissés permet à ces acteurs de la vie artistique et sociale de pouvoir s’exprimer en y installant des espaces de travail alternatifs.

Au delà de l’expression de leur art, de leurs besoins professionnels, certains d’entre eux permettent la redécouverte d’un patrimoine abandonné en intégrant restauration et sauvegarde de lieux ayant marqué l’histoire de Paris.

Dans cette démarche, certains acteurs de La Main, à titre d’exemples, ont mené des opérations de restauration et de sensibilisation aux sous-sols parisiens, de tournages et de prises de vue dans d’anciennes friches industrielles (aujourd’hui malheureusement détruites pour la plupart). Au printemps 2011, l’ensemble du collectif décide d’investir l’ancienne boite de nuit “La Main Jaune”, abandonnée depuis 10 ans, pour le remettre en état et lancer un foyer de création.

Upperground Circus, un spectacle du collectif La Main.

548980_446158908778934_1527561178_n

Dans le cadre du Festival de la ville de Paris «Paris Face Cachée» organisé par «À suivre production», les artistes de la Main ont accepté d’ouvrir les portes de leur atelier pour une visite exceptionnelle. Ils ont choisi d’écrire et de produire un spectacle racontant leur histoire et celle de l’espace mythique qu’ils occupent.
La somme de toutes les individualités du collectif, à la façon des phénomènes de foire des années 1930, ont conduit à la création d’un spectacle mêlant l’univers du cirque de freaks à des performances de disciplines hétéroclites (voguing, krump, hooping, jonglage, musique classique, jazz, pole dance, mât chinois, danses orientale, contemporaine et hip hop, burlesque, mimes, contorsion, photographie, tatouage, vidéo, théâtre, slam, defendo, roller dance, acrobatie…).
562134_10151027182321340_1590939105_n380181_10151027182201340_896970335_n
La volonté de promouvoir des activités marginales et la défense du patrimoine fédèrent aujourd’hui le collectif autour de valeurs sociales, culturelles et économiques incarnées par le mouvement Upperground.
Ce spectacle, très sollicité, a continué de se produire sur une vingtaine de représentations au cours des derniers mois. Intiment lié au lieu qui l’abrite et l’a vu naître, l’Upperground Circus est aujourd’hui mis en péril par la fermeture prochaine de La Main Jaune.

Qu’est-ce que l’UPPERGROUND ?

(Définition)
Le mouvement UPPERGROUND se définit comme la recherche d’un équilibre entre le mouvement alternatif ou underground, qui revendique son indépendance face au système, et le monde commercial, qui est orienté vers la recherche du profit mais bride la créativité. L’UPPERGROUND se propose donc d’allier indépendance de la création et viabilité économique au sein d’un même mouvement.

(Valeurs et foncionnement)
Les acteurs de l’UPPERGROUND viennent d’horizons artistiques très divers et sont rassemblés autour de valeurs communes de travail, de respect, de passion et d’action. Le fonctionnement collectif du mouvement permet de leur apporter une aide à la fois artistique, administrative et technique, afin d’éviter les intermédiaires. L’échange entre les différentes formes d’expression artistique est au cœur de notre démarche, avec pour objectif de développer des projets innovants. Le travail de création s’effectue au sein d’un espace commun permettant une confrontation permanente entre les différents artistes du mouvement, qui constituent un premier public. Le lieu occupé a donc un rôle essentiel dans le fonctionnement du collectif et le processus de création, comme atelier, espace d’exposition et de représentation.

(Espace et patrimoine)
Le mouvement UPPERGROUND repose également sur des principes de transmission des savoirs-faire et de préservation du patrimoine culturel et architectural. Il revendique la réhabilitation d’espaces abandonnés, afin de leur donner un second souffle, une nouvelle vie, dans le domaine des arts.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: